Comment référencer un site en Flash

Si l'animation réalisée contient du texte, celui-ci ne sera pas pris en compte par le moteur de recherche qui ne prend pas en compte de façon spécifique ce format (pour savoir quels outils de recherche savent lire le texte inséré dans les animations Flash, c'est ici). Une page (voire un site !) entièrement réalisée en Flash passera donc quasi inaperçue pour les moteurs de recherche, qui n'indexent, pour la plupart, que du contenu textuel au format HTML.

Mais le fichier HTML qui “lance” l'animation Flash est, lui, pris en considération.

Dans ce cas, vous n'avez pas vraiment le choix : il vous faudra utiliser de la façon la plus optimisée possible les balises <TITLE> (certainement la plus importante), <META> (bien que les balises Meta “Keywords” ne soient quasiment plus prises en compte, mais la balise Meta “Description” a encore une certaine importance) et, dans notre cas, <NOEMBED> (de la même façon qu'on emploie la balise <NOFRAMES> pour un site conçu avec des frames - voir article sur le site Abondance ). Dans la balise <NOEMBED>, essayez d'insérer le plus possible de texte (sans spammer, c'est-à-dire sans répétition abusive de mots clés), afin que celui-ci soit “aspiré” par les spiders des moteurs. Autre champ possible : l'option “ALT” des images, si votre fichier HTML en contient. Si c'est le site en entier qui est concerné, vous ne pouvez jouer que sur les seules (rares ?) pages HTML présentées pour en optimiser le contenu, en attendant que tous les moteurs de recherche sachent lire le texte des animations Flash.

En tout état de cause, il est grandement conseillé de proposer en ligne une version HTML de votre site, avec un lien vers la page d'accueil HTML… qui ne soit pas inclus dans l'animation Flash :-)

Enfin, il existe une autre façon de bien positionner un site en Flash sur les moteurs de recherche : passer par les offres de positionnement publicitaire d'Espotting, Google et Overture pour être certain d'être en tête de liste. Inconvénient majeur : c'est payant :-)

En tout état de cause, retenez toujours un point essentiel : un spider (donc un moteur de recherche) ne sait lire que du code HTML ! Le contenu d'une animation Flash en est donc banni (excepté, encore une fois, pour les moteurs qui savent lire le Flash). Peut-être qu'un jour, tous les moteurs de recherche liront le Flash “dans le texte”. Pour l'instant, ce n'est pas encore le cas…

Pour résumer :

Certains moteurs interprètent le format Flash, d'autres non. Pour les moteurs prenant en compte ce format, il est recommandé de tester vos animations grâce à notre applicatif (voir ci-dessous) afin de fournir le plus possible de mots clés et de liens au moteur. Pour les moteurs ne prenant pas en compte ce format, il est recommandé : De proposer une version HTML du site en complémentarité de la version Flash. De mettre en place un lien vers le site HTML “facile à capter” pour les moteurs. De soigner les titres, les balises Meta et l etexte présent dans le fichier HTML (notamment la balise <Noembed> lançant l'animation Flash. Autre possibilité : utiliser les offres de positionnement publicitaire (Espotting, Google, Overture).